PÉRIODE DE JEU

1ER AMARIAS AU 1ER JERARIAS 1050

Défi du roi, défi du mois

« Bouffonneries et traits d'esprit, que vos récits en soient sertis. »

1 fois par sujet rp : une situation comique, une blague ou un jeu de mot. Mauvaises plaisanteries perpétrées par ton personnage, quiproquo, contrepèterie... sois inventif !




Cervantes - Parez à virer !

avatar
Cervantes
« Capitaine du Vif-Éclat »

Messages : 10
Date d'inscription : 13/04/2018
10 13/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 13 Avr - 21:29



Cervantes

Haut les cœurs, matelot !


Âge apparent ※ 42 ans.
Taille ※ 187 cm.
Poids ※ 93 kg.
Famille ※ Son équipage.
Métier ou poste ※ Capitaine pirate.
Date d'arrivée ※ Année 1023.
Double compte de Kathel Songe-Écarlate.


Psychologie ※  

Il y a des gens qui sont d'éternels optimistes ; et ce, qu’importe ce que la vie peut leur faire subir. Cervantes est un de ces gens-là. Malgré les nombreuses épreuves que le destin s’amuse à placer sur sa route, il reste un homme guidé par son cœur profondément bon, et affronte tous les imprévus en souriant tant qu’il sait que ce pourquoi il se bat est juste.

D’aussi loin qu’il s’en souvienne, Cervantes a toujours été un insatiable curieux, et un franc rieur ; pour lui la vie n’est qu’une immense partie, dans laquelle il entend jouer selon ses propres règles. Borné et parfois - voire trop souvent – imprudent, il n’est jamais effrayé à l’idée de jouer avec le feu, et n’a pas de plus grand désir que d’explorer sans cesse. Capable d’aimer autant que de détester en un claquement de doigt, c’est un grand sentimental qui ne se cache pas ; ce qui a le mérite de lui attirer de spectaculaires ennuis relationnels.

Malgré tout, il reste un homme de responsabilités marqué par une sagesse apprise de ses nombreuses erreurs. Il a à cœur de servir du mieux qu’il peut les détrousseurs, et protégera de sa propre vie s’il le faut son équipage.

Finalement, s’il est une chose à retenir au sujet de Cervantes, c’est bien sa curiosité sans limite, qui anime son cœur autant que chacune des décisions qu’il prend.

Apparence ※
Cervantes est un homme robuste, de ces hommes à la carrure droite et fière que l’on croirait taillés dans le roc. Il n’a certes pas échappé à la course du temps ; pourtant son grand visage rieur ne semble guère embarrassé par ses rides éparses, qui viennent renforcer la courbe de sa bouche et le coin de ses yeux bruns – où se reflète malice, curiosité et sagesse de l’âge. Les seules pliures qu’il aimerait effacer de son portrait, restent celles qui viennent impunément réhausser ses sourcils arqués et broussailleux ; elles sont le témoin des horreurs et des préoccupations de son passé qui ont teinté son âme colorée d’un gris froid dont il ne parvient pas à se défaire.

Pourtant, son visage reste doux et avenant pour tous ceux qui se voient adresser un sourire ; sa fine bouche, encadrée d’une moustache impeccablement entretenue et d’un bouc tout aussi soigné, sait servir des sourires charmeurs à qui veut bien les recevoir – les femmes en particulier. De ses cheveux bruns légèrement ondulés, il a fait une natte basse, qu’il trouve bien plus pratique lorsqu’il s’agit de travailler. Pourtant, deux petites mèches rebelles lui retombent constamment sur le front, et il s’est résolu au fait qu’elles n’entreront jamais dans les rangs – un peu comme lui, finalement.

Son corps, tout en muscles, n’est gâché que par les nombreuses balafres blanches qui le recouvrent ; mais Cervantes n’en fait pas grand cas. Il se surprend même parfois à apprécier les deux vilaines cicatrices qui viennent barrer son nez aquilin et son arcade gauche. Somme toute, elles lui confèrent un certain charme.

Soif-Inquisitrice — Loup comme fait de brume monstrueuse et difforme, il avait le pelage recouvert d’yeux diaboliques, d’où suintaient un liquide verdâtre nauséabond. Il se plaisait à chercher le vice caché en chacun, afin de faire chanter ses victimes et obtenir d’elles les informations qu’il désirait. Sombre manipulateur, rien ne pouvait arrêter sa curiosité malsaine de s’immiscer dans la vie privée des autres.


1 Ϟ Que pense-t-il de Bergamote ? Du Roi Pâle ? De Papy Luciole ?


Bien qu’il soit un détrousser, Cervantes ne nourrit aucune haine particulière à l’encontre de Bergamote et du Roi Pâle. Il a depuis bien longtemps compris que ces deux-là manipulent dans l’ombre des fils invisibles, dans lesquels s’empêtrent les villageois aveugles.

Bien qu’il brûle d’envie de connaître la vérité derrière ces deux protagonistes mystérieux, il s’est résolu à profiter plutôt de sa vie, et a laissé son envie d’explorer la caverne prendre le dessus sur sa haine ; toutefois, il est heureux de s’être libéré du joug mystérieux de la sorcière.

Quant à Papy Luciole, il est évident de dire qu’il le fascine, tout autant que ses récits !

2 Ϟ Que pense-t-il des villageois et explorateurs ? Sont-ils des esclaves ou/et des naïfs à ses yeux ?


Pour lui, ce sont autant des esclaves que des naïfs ; envoutés par la magie surnaturelle de la sorcière, ils ne peuvent ouvrir les yeux sans se remettre en question, et restent donc bien souvent les doux moutons d’argiles que Bergamote peut façonner et utiliser à sa guise. Mais il ne leur en veut pas ; s’il n’avait eu cette envie viscérale d’explorer la caverne sans être tenu en laisse par des forces invisibles, sans doute serait-il resté sagement au village.

3 Ϟ Sa situation lui convient-elle ? Qu'en est-il de son amnésie ? Souhaite-t-il, un jour, regagner l'au-dehors ?


L’amnésie ne dérange guère Cervantes ; en revanche elle l’intrigue. Il est persuadé qu’il y a une raison à cet oubli forcé avant le début de leur nouvelle vie ; et comme par hasard, tout semble lié à Bergamote. Mais désormais qu’il est devenu capitaine, il se sent heureux comme un pinson ; le voilà qui peut voguer où bon lui semble, et il n’a pas grand-chose à faire du reste. Pour autant, il brûle d’un jour pouvoir explorer ce fameux au-dehors, qui lui semble bien plus grand que cette caverne mouvante.

4 Ϟ A-t-il un équipage ? Si oui, le décrire.


Cervantes possède un équipage complet : quartier-maître, intendant, gabier, maître d'équipage, chirurgien et matelots. Il est pour lui sa seule et véritable famille ; plus encore que ne le sont les détrousseurs à ses yeux. C’est avec eux qu’il parcourt la caverne, et il règne à bord un sentiment agréable de cohésion et de respect mutuel. Bien qu’il sache faire entendre sa voix, il n’en reste pas moins une sorte de figure paternelle protectrice, et il traite les membres de son équipage à valeur égale.
Son équipage et lui-même ne prêtent guère allégeance au Vent du Voile cependant ; il n’a point décidé de gagner sa liberté pour la revendre aussitôt au premier venu.

5 Ϟ Pourquoi a-t-il désiré devenir détrousseur ? Est-il un ancien villageois, un ancien explorateur ?


Cervantes n’était rien de plus qu’un villageois ; un boucher, pour être exact. Mais ce sentiment d’être enfermé en cage, gentiment confiné entre les murs du Mont d’Or a rendu fou son esprit épris de liberté. Il voulait découvrir le « monde » seul, sans que rien n’y personne ne dicte sa conduite. Il ne pouvait guère plus supporter d’être à la botte de figures mystérieuses et – il le pressentait – malintentionnées. Alors un jour, après avoir partagé sa couche avec quelques belles femmes qu’il savait ne jamais revoir, il a plié bagage, et c’est lancé dans l’aventure, la vraie ; et ce fut la meilleure décision de sa vie.

6 Ϟ Que connait-il de la caverne ? Des gardiens, créatures de l'ombre ?


Il connait de la caverne le Mont d’Or bien sûr, mais aussi son sentier des astres mouvant, dans lequel il aime se perdre avec son équipage, à la recherche de trésors et de nouveaux lieux encore inexplorés. Peut-on dire que l’on connait la caverne ? Cervantes aime croire que non ; car il sait ainsi que l’œuvre de sa vie sera celle d’explorer, encore et toujours, ses recoins sombres et inoccupés… Mais il connait tout autant les habitants du sentier des astres. A de nombreuses reprises au cours de missions de récupération de trésors, il s’est trouvé confronté aux créatures des ombres ; qui lui ont laissé de jolies zébrures blanchâtres sur le corps.
Quant aux gardiens… Qui sait s’il sera amené à en croiser un jour ?

7 Ϟ Comment a-t-il vécu la malédiction solaire et, de fait, la perte de sa créature spirituelle ?


Il a vécu la malédiction solaire comme une bénédiction. Il haïssait cette autre part de lui, cette personnalité que lui avait imposé Bergamote, et qui était tout le contraire de ce qu’il se savait être, au fond de son cœur. Il ne regrette en aucun cas la perte de Soif-Inquisitrice, et se sent libéré de cette emprise malfaisante que semblait avoir la sorcière sur lui. De fait, l’idée de perdre cette créature néfaste qui pourrissait en lui est une des raisons qui l’a poussé à devenir détrousseur.

8 Ϟ Quels projets réserves-tu pour ce personnage ? Quels projets sont les siens ?


De l’exploration, bien sûr ! Explorer, encore et toujours plus la caverne, en percer les mystères, parcourir sans cesse le sentier des astres ! Et profiter de ce que les femmes peuvent offrir…

Biographie et autres éléments ※

C’était donc ça, l’odeur de la liberté ? Cette fragrance musquée, teintée de la senteur des pins sauvages et de la témérité ? C’était, lui semblait-il, le plus beau parfum qu’il lui avait été donné de sentir de toute sa vie. Admirant d’un œil légèrement nostalgique la silhouette du Mont d’Or qui se découpait en filigrane, perché sur sa haute stalagmite, il inspira profondément, laissant ses poumons s’emplir de cet air nouveau.

Celui d’un nouvel avenir…

Le village lui manquerait-il ? Sans doute au début, oui. Il y avait ses habitudes, celles qu’il se souvenait avoir eu depuis toujours, depuis son éveil. Mais les habitudes sont une chose effrayante, elles emportent avec elles l’essence de la vie. Et la vie pour Cervantes, c’était cette caverne qui ne brûlait que d’être explorée.

Resserrant son maigre baluchon contre son torse musclé, raffermissant sa poigne qui brandissait hardiment une épée, il disparut entre les arbres, prêt à débuter une nouvelle vie, une seconde fois.


avatar
Yanelle Reflet-Opalin
« Modératrice fiche »

Messages : 92
Date d'inscription : 07/03/2018
92 07/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 13 Avr - 21:49

Te voici validée, petite luciole !
Haaaan il est chouette ce Cervantes. Bienvenue Kathou :guitar:
Même l'avatar est trop en adéquation avec le positivisme qui se dégage de lui. J'aime tout ! Hophophop on valide, je m'occupe de tout tu s'occupe de rien.

*             *             *

Levons nos verres en ton honneur, te voici des nôtres ! Nous te souhaitons - de fait - officiellement la bienvenue sur LCAL. Tu possèdes désormais la couleur des détrousseurs félicitations ! Tu reçois 200 illuminations, dépense-les soigneusement.

Si tu le souhaites, tu peux ouvrir ton journal de bord pour y consigner tes futures rencontres et éventuels récits. Les détrousseurs souhaitant monter leur équipage devront poster une autre fiche de présentation dans cette section (tous les détails s'y trouvent).

Sens-tu cet air de liberté ? Cette envie de rp ? Ouvre une recherche de partenaire de jeu ! De joyeux lurons te rejoindront peut-être, sillonnant les tavernes et les chemins escarpés.

Enfin, n'oublie pas de rejoindre le discord communautaire. Il remplace la ChatBox, et te permettra d'échanger plus aisément avec les autres.  

En cas de question ou problème quelconque, n'hésite pas à contacter le staff ou à poster dans cette section.

Belle journée à toi, que ta lumière brûle à jamais.





avatar
Varagwynn
« Fondatrice »

Messages : 211
Date d'inscription : 26/05/2017
211 26/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 13 Avr - 22:02

Le premier capitaine détrousseur, ça en jette ! Re-bienvenue Cervantes ! Et même si tu ne seras pas le sujet de Vara, sache que ce personnage reste - il faut le dire - attachant et plein de promesses pour l'avenir, héhé. J'ai hâte de lire cette fiche d'équipage et te souhaite de naviguer longtemps sur le sentier des astres ! :pirat:



VARAGWYNN ※ Fondatrice
En cas de question ou problème, n'hésite pas à me MP ou à poster ici !
Contenu sponsorisé
« »