PÉRIODE DE JEU

1ER AMARIAS AU 1ER JERARIAS 1050

Défi du roi, défi du mois

« Bouffonneries et traits d'esprit, que vos récits en soient sertis. »

1 fois par sujet rp : une situation comique, une blague ou un jeu de mot. Mauvaises plaisanteries perpétrées par ton personnage, quiproquo, contrepèterie... sois inventif !




[RP LIBRE] Cérémonie de l'éveil - Luce

avatar
Bergamote
« Sorcière du Mont d'Or »

Messages : 11
Date d'inscription : 26/05/2017
11 26/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 12 Avr - 16:25

Cérémonie de l'éveil - Luce

17 Mionevras 1050

En ce jour, l'Ordre de la Nébuleuse accueillait en son sein l'enfant à la chevelure bleutée, habitée d'une magie aux œuvres fabuleuses. Des créatures fantasques aux teintes violines et dorées s'emparaient de la salle, flottaient dans les airs en un ballet majestueux. Les mains de Bergamote s'agitaient, graciles et vives, sous les yeux éblouis des disciples.

- Voyez comme la Nébuleuse se veut fascinante. De son pouvoir surgissent d'agréables chimères...

Puis, le temps se suspendit, ses gestes se figèrent. Écarquillant ses yeux rieurs, une vive chaleur naquit dans sa poitrine. Elle en reconnut l'essence, incomparable à celle de l'art occulte ; l'éveil d'une jolie luciole. Sans plus tarder, elle se retira, sous des applaudissements émerveillés, roses éternelles de l'artiste talentueux.

Arrivée au seuil du palais, Bergamote alerta les siens :

- Un soupir, un éclat de vie. Allons embrasser celle qui, bientôt, rejoindra le Mont d'Or.

Les préparatifs débutèrent, tandis que le cycle, une fois encore, fit descendre des cieux l'âme immaculée.


*          *          *

Au terme de la cérémonie Luce Creux-Ardent deviendra apprentie chapelière, ainsi l'ont décidé les serviteurs de Bergamote.

*          *          *

Avant de poursuivre, sachez que tout villageois ou explorateur est libre de participer à cette cérémonie. Cette dernière se déroulera en trois temps : accueil du nouvel éveillé au village, marche jusqu'au temple du Roi pâle (avec la transformation) puis retour au Mont d'Or. Le Maître du Jeu ouvrira et fermera ces périodes. Du reste, aucun ordre de réponse n'est établi, vous pourrez même poursuivre les festivités de votre côté, au retour. Profitez-en pour vous lier avec d'autres villageois. :pirat:



BERGAMOTE ※ COMPTE MAÎTRE DU JEU - Ne pas MP

                         
Vote sur les top-sites toutes les 2 heures (clique sur les images) !
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 08/04/2018
12 08/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 15 Avr - 15:15

L'obscurité règne mais je me plais à m'y réfugier : j'y suis au calme et le temps n'est rien, il ne représente rien. Il n'y a rien que le bien-être qui m'entoure ne pourrait occulter. Quand soudain, cette sérénité est troublée. Je ressens comme un appel. Comme si quelqu'un avait jeté une pierre dans les eaux calmes de ma tranquillité et que les ondes agitées venaient clapoter contre mon esprit pourtant serein jusqu'alors. Quelqu'un m'attend ailleurs : je vais devoir sortir de mon cocon.

C'est comme si des sensations lointaines et oubliées venaient m'assaillir de nouveau.Une impression de vertige et je retrouve une part de mes sens. Mes oreilles bourdonnent, des flots de senteurs étranges s'offrent à mes narines. On dirait que quelque chose s'emballe dans ma poitrine et puis, j'ai très froid. Je ressens comme un poids dans mon estomac. Je ne me sens pas bien. Vais-je me décider à ouvrir les yeux ? J'ai l'impression d'être si affaiblie tout à coup... Peut-être que si je gardais les paupières closes, je pourrais finir par retrouver ce sentiment d'apaisement auquel je viens d'être arrachée ? Mon visage est mouillé, je peux le sentir : l'eau qui ruissèle sur mes joues accentue la sensation de froid qui m'habite. Peu à peu, je prends conscience de mon corps : il est faible, et maladroit et engourdi, presque fébrile.

Je me résigne à ouvrir les yeux et me me rends compte alors que l'étrange liquide salé qui roule sur mes lèvres coule en fait de mes yeux. J'aime bien le goût qu'il a.

Je ne sais pas où je suis. Le paysage qui se dessine sous mes yeux larmoyants ne me dit rien. D'ailleurs, je me rends compte que je n'ai rien, rien du tout. Pas un souvenir, pas la moindre idée de ce qui m'amène ici ni d'où pourrait provenir l'étrange appel qu'il me semblait ressentir. La panique commence à m'envahir.

*Qu'est-ce que je fais ici ? D'ailleurs, d'où est-ce que je viens ? Et, qui-suis je ?*