PÉRIODE DE JEU

1ER AMARIAS AU 1ER JERARIAS 1050

Défi du roi, défi du mois

« Bouffonneries et traits d'esprit, que vos récits en soient sertis. »

1 fois par sujet rp : une situation comique, une blague ou un jeu de mot. Mauvaises plaisanteries perpétrées par ton personnage, quiproquo, contrepèterie... sois inventif !




Entraîner son corps et son esprit

avatar
Kathel Songe-Écarlate
« Modératrice rp »

Messages : 60
Date d'inscription : 23/03/2018
60 23/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 3 Avr - 17:52

Inspire. Expire. Vide ton esprit.

Une douleur familière dans les doigts. La chaleur de l’effort dans ses muscles raidis. Le calme, l’apesanteur de la conscience. Un souffle doux. Le regard absorbé par ce minuscule cercle rouge.

Puis l’explosion. Le vrombissement de la flèche qui fend l’air. Le léger craquement du bois et la souffrance de la corde mise à mal. Et enfin, le mille.

Kathel se redressa, satisfaite. Elle contempla d’un regard fier la flèche qui venait de se loger au centre de la cible comme si elle n’avait été que du beurre. Chaque jour qui passait, elle tirait un peu plus loin, et elle aimait toujours un peu plus cette sensation d’invincibilité qui l’envahissait lorsqu’elle tenait son arc entre ses mains. Oh certes, elle n’était pas la meilleure en toutes disciplines, mais s’il y avait une chose pour laquelle elle pouvait se vanter sans aucune honte, c’était bien de ses talents d’archère. C’était là toute sa vie, toute son essence.

Lorsqu’elle ne faisait plus qu’un avec son arc et ses flèches furibondes, elle avait enfin l’impression d’être en paix avec elle-même. C’était comme si chaque fragment de haine qu’elle gardait si profondément endormi au fond d’elle fusait dans l’air à chaque fois qu’elle décochait une flèche, et se libérait de son âme en se fichant dans les cibles meurtries. Non, décidément, il n’y avait rien de plus puissant que ces moments qu’elle passait seule à chasser les démons imaginaires de son esprit.

L’Ordre était calme à cette heure tardive de la nuit. Kathel savait fort bien qu’elle aurait dû dormir depuis bien longtemps déjà, mais il n’y avait rien à y faire. Relâcher ses tourments à chaque tir précis et mortel se révélait être bien plus important pour elle que n’importe quelle heure de repos. Aussi se saisit-elle d’une flèche dans son carquois, et visa à nouveau une cible.



KATHEL SONGE-ÉCARLATE ※ MODÉRATRICE RP
FLÈCHE VENGERESSE
avatar
Elaobë Bec-Sombre
« Poignard tranchant d'or & de joyaux »

Messages : 62
Date d'inscription : 01/04/2018
62 01/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 3 Avr - 19:00

La rousse se mouvait dans l’ombre en silence, rapide. Comme si elle s’adaptait à son environnement et ne souhaitait pas brusquer la nuit. Respectueuse et expérimentée, elle la fendait de part en part, sans bruits douloureux ni mouvements gauches. Ses yeux pâles étaient perdu sur les limbes de son esprit et elle ne se servait que de son instinct pour bouger.
Elle était préoccupée.

Elaobë n’était pas de patrouille ce soir, et si elle avait pensé un moment s’entraîner pour faire passer le temps, elle avait fini par se perdre dans ses pensées, assise dans une salle de l’Ordre. En elle, le rire froid de Bec-Sombre avait réveillé l’immense doute qui la tenait et, craignant de perdre le dessus, elle avait préféré méditer et se reprendre. Jusqu’à en oublier le temps qui passe et se réveiller aussi tard, visiblement.

Alors qu’elle longeait un chemin, elle entendit un sifflement caractéristique et revint à la réalité avec brusquerie. Tout son corps se tendit, alors qu’elle bondissait en avant, le coeur palpitant. Il lui fallut de longues secondes pour comprendre qu’elle n’était pas attaquer. Une autre poignée pour distinguer une fois dans le noir. Et une longue minute pour se remettre en mouvement sans trembler. Bon sang, elle avait eu sacrément peur.

« A t’entraîner aussi tard, tu risques de planter une flèche dans la pauvre créature nocturne qui aura simplement voulu se dégourdir les pattes ! »

Un sourire amusé aux lèvres pour cacher le trou dans sa poitrine, la rousse s’éloigna du chemin qu’elle suivait pour s’avancer vers l’archère. Quand elle distingua son visage, un éclat d’étonnement traversa son regard, mais elle ne la laissa pas s’accroître.

« Tu dois être une élève sacrément motivée, pour être encore ici à cette heure. Ses yeux passèrent furtivement sur la cible. Et visiblement douée à l’arc. Elle hocha la tête, appréciatrice. Qu’elle est ton nom, jeune fille ? »



« Je ne veux pas gagner ma vie, je l'ai. »
avatar
Kathel Songe-Écarlate
« Modératrice rp »

Messages : 60
Date d'inscription : 23/03/2018
60 23/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 3 Avr - 22:55

Elle avait senti la présence de la sentinelle derrière elle, pourtant, comme un ultime au revoir à son exercice qu’elle savait à présent terminé, Kathel tira une dernière flèche avant d’accrocher son arc à son dos.

Elle n’aimait pas spécialement qu’on la dérangeât en plein entrainement, même s’il s’agissait d’une sentinelle. Elle avait beaucoup de respect pour ses futurs pairs, mais dès lors qu’on troublait ce qui lui servait de seul sacerdoce, elle oubliait tout rang et honneur. C’est pourquoi le premier regard qu’elle eut pour la rouquine ne fut pas exactement le plus doux qu’elle eut pu lui décocher ; à dire vrai, c’était plutôt là un regard assassin. Elle fut déconcertée de croiser un regard surpris en retour, alors qu’elle était certaine de n’avoir jamais adressée la parole à cette femme.

Elle ne put cacher son haussement de sourcils ennuyé lorsqu’elle la taquina sur son passe-temps nocturne, mais ne put cependant pas se résoudre à détourner son regard de la chevelure flamboyante. Cette sentinelle respirait la force. Et la peur. Kathel n’était certes pas la plus sociable des demoiselles, mais elle savait pour l’avoir fait trop de fois lorsqu’un sourire cachait une plaie béante. Et celle-ci suintait.

Intriguée, elle maintint une distance entre elle et son interlocutrice, sans pour autant la lâcher des yeux, et répondit à sa question, flattée – sans le laisser transparaitre – par ses compliments.

- Je serai tentée de dire que seuls les meilleurs tirent leur épingle du jeu, mais cela, vous le savez sans doute déjà, n’est-ce pas ? Elle esquissa un vague sourire. Je me prénomme Kathel. A qui ai-je l’honneur ?



KATHEL SONGE-ÉCARLATE ※ MODÉRATRICE RP
FLÈCHE VENGERESSE
avatar
Elaobë Bec-Sombre
« Poignard tranchant d'or & de joyaux »

Messages : 62
Date d'inscription : 01/04/2018
62 01/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 4 Avr - 7:49

Plus elle s’avançait en silence, de nouveau en accord avec la nuit, plus Elaobë s’attardait sur le visage de la jeune fille. Presque adulte, une étincelle bien surprenant brulaît dans ses yeux et résonna en elle. Cette élève de l’Ordre cachait quelque chose en elle, elle n’en doutait pas. Et Elaobë, curieuse comme elle l’était, se décida à comprendre quoi… un jour.

La réponse que lui fournit la jeune fille tira un sourire à la rousse. Seuls les meilleurs tirent leur épingle du jeu, hein… C’était peut-être juste, sûrement même. Elle-même avait mis beaucoup d’éfforts, d’énergie et de sueur pour en arriver à son poste. Ce n’était pourtant pas ce qu’elle aurait dit elle-même.

« Les meilleurs savent trouver des récompenses. Je dirais cependant que ce sont les plus passionnés qui sont récompensés. »

Pour la première fois depuis son apparition, son visage retomba dans le calme et la peur, au fond d’elle, se tapit. Elle avança vers la fameuse Kathel d’un pas, encore, et releva la main vers elle. Elle voulait la saluer comme elle saluait n’importe quelle autre sentinelle ou adulte de son rang, par une franche poignée de main.

« Enchantée Kathel. Je m’appelle Elaobë et comme tu t’en doute sûrement, je fais partie des sentinelles. »

Se tournant vers la nuit, vers la cible qui avait subi visiblement de nombreux impacts précis, la rousse rajouta :

« Ne devrais-tu pas dormir à cette heure ? Elle revint à Kathel, avant d’ajouter avec une curiosité qu’elle ne pouvait pas entièrement masquer. Quel est le but que tu vises et qui te demande un entraînement aussi tard ? »



« Je ne veux pas gagner ma vie, je l'ai. »
avatar
Kathel Songe-Écarlate
« Modératrice rp »

Messages : 60
Date d'inscription : 23/03/2018
60 23/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 5 Avr - 17:39

Elle avait saisi la main qui s’était avancée vers elle sans trop réfléchir, mais dès l’instant où elles se saluèrent, Kathel ressentit un profond respect pour cette femme qui la considérait comme une égale – ou presque. Elle avait apprécié sa réponse sage, qui témoignait de ses dures heures de travail pour parvenir à ses fins. Dès lors, la jeune fille aux cheveux cendrés se radoucit quelque peu, prête à écouter celle qui semblait, de prime abord, pas tant différente d’elle.

Pour autant, elle ne se voyait pas lui annoncer de but en blanc que le but qu’elle poursuivait avec un tel entrainement n’était autre que celui de se venger du garçon qui avait meurtri son corps d’une vilaine cicatrice, et réduit son cœur en un tas de cendres fumantes. Il lui sembla plus avisé de ne pas risquer s’attirer les foudres de ses aînés – qui plus est, bien qu’elle se laissât approcher par Elaobë, elle n’en était pas pour autant prête à se livrer comme si elles étaient de bonnes vieilles amies. Tout au contraire, se méfiant bien malgré elle du dessein de la rousse à venir lui parler ainsi, elle n’hésita pas un instant à la lancer sur une fausse piste.

- Je ne trouvais pas le sommeil, aussi suis-je venue me défouler un peu, répondit-elle avec un haussement d’épaule feint. Rien ne m’est plus cher que l’idée de devenir sentinelle, aussi n’ai-je aucun remord à sacrifier quelques heures de sommeil pour réussir. N’auriez-vous donc pas quelques conseils ? Il me semble que vous êtes la mieux placée pour m’indiquer la marche à suivre.

Minaudant faussement - mais pas contre l'idée de recevoir quelques bonnes indications -, elle se concentra sur le regard placide de la sentinelle, scrutant en vain ces prunelles afin d’y discerner ses intentions.



KATHEL SONGE-ÉCARLATE ※ MODÉRATRICE RP
FLÈCHE VENGERESSE
avatar
Elaobë Bec-Sombre
« Poignard tranchant d'or & de joyaux »

Messages : 62
Date d'inscription : 01/04/2018
62 01/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 5 Avr - 21:16

La rousse serra fermement la main de la jeune élève devant elle avec un hochement de tête. Elle aimait l’assurance avec laquelle Kathel avait répondu à son geste, et cela lui donnait des indications intéressante sur elle. Lorsqu’elle remarqua que l’archère semblait également se détendre un peu, le sourire d’Elaobë s’étira. Voilà qui était une bonne chose. Après tout, elle était bien plus son alliée que son ennemi.

Elle était en train de songer à ce que donnerait une telle jeune femme dans leur rang, d’ici quelques années, quand on lui posa une question surprenante. Y avait-il des ficelles, des conseils qui pouvaient l’aider ? A part la passion qu’elle avait évoquée juste avant, la sentinelle ne voyait rien. Fronçant mes sourcils un instant car elle prenait la demande au sérieux et à coeur, elle finit par expliquer :

« Je ne sais pas vraiment, j’ai l’impression que nos rangs sont divers et variés. Elle finit par oser parler de sa propre expérience, et rajouta, lentement. Tu es une fière archère et tu n’as à rougir de ton agilité avec un arc devant personne. Continue de travailler cela et garde-le comme un de tes atouts principaux… Elle se tût un instant, en repensant à ses propres efforts, lorsqu’elle était élève. Mais met deux fois plus de motivation dans ce qui te fait défaut pour te tenir au niveau des autres. Et travaille à leur contact pour apprendre d'eux. »

Instinctivement, la main de la jeune femme glissa à sa ceinture, sur ses poignards. Elle s’en servait à merveille et sa capacité à surprendre et à attaquer vivement surpassait beaucoup de sentinelles. S’entraînant ardemment pour maintenir cette capacité au top, Elaobë avait également doublé, voire même triplé ses entraînements au corps à corps et l’apprentissage des runes (qu’elle avait toujours eu en grippe).

« C’est en travaillant encore et encore sur mon point faible que je me suis hissée à ce niveau et que j’ai pu rendre fière ma famille. Souffla-t-elle sans s’en rendre compte. »



« Je ne veux pas gagner ma vie, je l'ai. »
avatar
Kathel Songe-Écarlate
« Modératrice rp »

Messages : 60
Date d'inscription : 23/03/2018
60 23/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 9 Avr - 16:24

La réponse d’Elaobë ne convenait guère à Kathel ; et pour cause, elle était en quelque sorte allergique à l’idée de côtoyer du monde. Travailler aux contacts des autres ? Et puis quoi encore ?
Elle ne pouvait plus guère faire confiance à quiconque désormais qu’elle se trouvait confrontée chaque jour à la vilaine balafre blanche qui ornait sa côte. C’était là un rappel douloureux de ce qui l’attendait si jamais elle se laissait aller au jeu de l’amitié ; et elle avait trop donné pour se laisser prendre au piège une nouvelle fois.

Pourtant, sa deuxième partie de réponse fit marquer un temps d’arrêt à l’archère. Travailler sur son point faible… A savoir son manque d’intégration au sein des élèves qui se destinaient à devenir sentinelle, et qui l’handicapait grandement lorsqu’il s’agissait de travailler en groupe. Etre un chat sauvage était certes bien pratique lorsqu’il s’agissait de réviser des heures durant enfermé dans un dortoir ; cela l’était moins lorsque l’on en venait aux travaux de groupe. Et si c’était cela, en fin de compte, qui empêchait Kathel de progresser ?

- Je n’ai pas de famille à rendre fière, répondit-elle finalement. Mais j’ai mes raisons pour être plus déterminée que n’importe quel élève ici. Et ce n’est pourtant jamais suffisant.

Elle prit une profonde inspiration, prête à emboiter le pas à la sentinelle sur le chemin des confessions tardives non voulues.

- Vous vous souvenez peut-être du jeune Thamos, qui a fui l’Ordre il y a de cela quelques années pour rejoindre les détrousseurs ? J’étais… assez proche de lui. A cause de cela, je ne sais trop comment faire pour approcher et travailler avec mes semblables sans que la haine ne me fasse faire ou dire des choses qui ne sont pas des plus convenables.

Troublée par ses sentiments qui remontaient en elle tel un flot rugissant, elle se laissa choir sur un banc. Elle se sentait vide et perdue, et l’idée soudaine que sa solitude si longtemps désirée serait un obstacle pour sa réussite lui traversa fugacement l’esprit, la laissant perplexe – et désespérément triste.



KATHEL SONGE-ÉCARLATE ※ MODÉRATRICE RP
FLÈCHE VENGERESSE
avatar
Elaobë Bec-Sombre
« Poignard tranchant d'or & de joyaux »

Messages : 62
Date d'inscription : 01/04/2018
62 01/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 9 Avr - 21:09

Elaobë fronça légèrement les sourcils aux premiers mots que prononça la jeune archère. Le fait de ne pas avoir de famille arrivait avec une telle force, un tel contre-argument que cela lui serra le coeur. Elle-même avait eu la chance d’avoir Joran et Alrick pour remplir son coeur de chaleur et d’amour, mais elle était consciente que ce n’était pas le cas de tous les éveillés du Mont d’Or.

D’un pas, elle s’avança vers Kathel et posa une main sur son épaule. Avec une voix douce, presque tendre, ce qui détonnait de ses usages, la rouquine lui expliqua :

« Nous sommes ta famille, ici, à l’Ordre. Tu as un incroyable potentielle et une superbe volonté, je serai heureuse lorsque tu rejoindras nos rangs. »

C’était d’une sincérité qui la désarma elle-même. Elle n’avait jamais prêté trop d’attention aux élèves de l’Ordre parce que son rang ne lui permettait pas de le faire mais ce soir, elle découvrait une personne qui faisait fondre le froid en elle et éveillait des sentiments doux. Ceux que ses pères avaient dû ressentir pour elle, quand ils l’avaient récupérée chez eux, certainement.

Regardant Kathel s’éloigner pour s’asseoir, visiblement chamboulée par ce qu’elle revivait à travers ses explications, Elaobë se plongea dans ses souvenirs. Elle ne se souvenait pas de tous les visages, tous les départs et les trahisons… mais elle pouvait assez simplement imaginer la douleur que cela représentait. Posant un genou au sol, devant la jeune fille, elle de lui parler à coeur ouvert, espérant ne pas faire de faux-pas.

« J’imagine que son départ t’a profondément marqué… Je suis désolée que nous n’ayons pas réussi à lui faire prendre conscience de la beauté de notre village et de ce que nous pouvions lui offrir. Elle baissa les yeux, comme si elle était elle-même responsable de cet impair. Mais tu sais, Kathel, je ne pense pas que ce soit la haine qui t’empêche d’aller au contact des autres, mais la peur. Celle de te faire blesser à nouveau. Celle d’être déçue. Celle de l’inconnu, en d’autres termes. »



« Je ne veux pas gagner ma vie, je l'ai. »
avatar
Kathel Songe-Écarlate
« Modératrice rp »

Messages : 60
Date d'inscription : 23/03/2018
60 23/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 11 Avr - 20:44

La peur.

Ce mot l’avait frappé en plein cœur comme si une de ses propres flèches s’était retournée contre elle pour la transpercer. Proprement, sans aucune bavure. Simple, et terriblement efficace. Avec seulement ce mot, ce si petit mot, Elaobë venait de briser toutes les défenses de la jeune archère comme si elles n’avaient été que de la paille. De prime abord, elle ne montra rien. Elle fixa ses pieds, évitant le regard de la rouquine qui s’était agenouillée face à elle.

Mais à l’intérieur, quelque chose venait d’exploser. Etait-ce à cause de la fatigue, de la rigueur de ses entraînements, ou bien d’autre chose ? Kathel n’en savait rien, et cela lui importait peu. Une vague de sentiments, terriblement puissante, venait de s’abattre sur ses pensées, noyant ses belles apparences, qu’elle avait mis si longtemps à bâtir, en l’espace d’un instant.

Bien sûr que c’était la peur, et rien que la peur qui l’empêchait d’avancer, qui l’empêchait de n’adresser ne serait-ce qu’un sourire à ceux qu’elle connaissait. Elle avait si peur qu’à nouveau, on l’apprivoise comme Thamos l’avait si bien fait, seulement dans le but de mieux lui arracher ses sentiments par la suite. Elle avait si peur d’accorder sa confiance car elle savait qu’à tout instant, celui qui la possèderait pourrait la briser comme une vulgaire brindille. Elle avait peur de n’être jamais que destinée à la déception. Et cette peur, viscérale et étouffante, gâchait chaque instant de sa vie, tant et si bien qu’elle avait décidé de la cacher sous un masque de colère.

Mais pour la première fois, quelqu’un comprenait. Quelqu’un venait de soulever son masque, et avait découvert la terrible vérité qui se mourrait en dessous. Et ce quelqu’un, c’était Elaobë.

Ela, sans comprendre pourquoi, Kathel s’effondra, en larmes.



KATHEL SONGE-ÉCARLATE ※ MODÉRATRICE RP
FLÈCHE VENGERESSE
avatar
Elaobë Bec-Sombre
« Poignard tranchant d'or & de joyaux »

Messages : 62
Date d'inscription : 01/04/2018
62 01/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 12 Avr - 7:58

Agenouillée tel qu’elle l’était devant l’élève, Elaobë pouvait suivre en temps réél ses réactions. Et, lorsqu’elle termina de parler, un doute immense monta en elle. Elle avait peur de s’être exprimée de travers, et d’avoir déclenché plus de malheur qu’autre chose. Son coeur se serra jusqu’à en devenir douloureux et elle entendit la moquerie du la créature en elle se réveiller.

Elle se mit à lutter, pour ne pas craquer à son tour et se laisser emporter par un flot de doute piquant et empoisonné. Ses yeux accrochés au visage de Kathel tentèrent de se focaliser uniquement sur la jeune fille. Ses mains se serrèrent sur ses genoux et même ton son corps se banda. Mais cela ne suffit pas. La voix sombre, en elle, la fit frémir, et elle était prête à se relever pour fuir, pour épargner à Kathel de voir ça quand  les sanglots éclatèrent.

Pas les siens. Pas ceux d’angoisse qu’elle émettait parfois. Mais ceux de la jeune fille, remuant panique et dégoût. Des larmes qui la figèrent dans son mouvement et lui ouvrir de grands yeux. Des pleurs qui balayèrent son combat intérieur.

« Oh Kathel. »

Elle ne réfléchit pas. Se penchant vers elle, elle l'attira dans ses bras comme une mère l’aurait fait et elle la serra fort. Elaobë était gauche, peu habituée à prendre tactilement soin des gens (elle se contentait de les défendre, habituellement), mais cet élan lui vint du coeur et se voulu réchauffant… rassurant.

« Je ne voulais pas remuer tant de chagrin en toi. Tu n’es pas seule, je t’assure. Elle s’interrompit, prenant conscience de ses paroles et rajouta tout doucement, dans un infime murmure. Je serai toujours là, moi. Si tu veux bien m’accorder ta confiance, je m’en montrerai digne. »



« Je ne veux pas gagner ma vie, je l'ai. »
avatar
Kathel Songe-Écarlate
« Modératrice rp »

Messages : 60
Date d'inscription : 23/03/2018
60 23/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 12 Avr - 23:33

L’étreinte survint de manière tout à fait inattendue. Ce contact, maladroit et mal assuré, et pourtant empli d’une bienveillance sans faille, vint panser la plaie ouverte de son cœur meurtri. Depuis combien d’années n’avait-elle pas ressenti la chaleur d’un tel élan ? L’avait-elle jamais vraiment ressenti un jour ?

Perdue dans ses sanglots qu’elle ne parvenait plus à contrôler, comme si elle pleurait toutes les larmes d’une vie, elle n’eut ni le cœur ni l’envie de repousser la sentinelle. Elle se sentait si désemparée qu’elle n’avait plus rien à faire de sa fierté solitaire ; et elle se laissa aller à cette étreinte qui lui faisait tourner le dos à toute cette douleur qu’elle avait toujours porté en elle.

Puis dans son oreille vint se glisser cette promesse à demi-prononcée. Celle d’avoir une présence sur laquelle compter. La promesse d’une confiance qui ne s’envolerait pas. Une main tendue venue l’extirper de son abîme de solitude.

Songe-Écarlate explosa soudain en elle : n’avait-elle pas déjà commis cette erreur ? Accorder sa confiance lorsqu’elle se sentait si seule qu’elle voulait en mourir, bien des années plus tôt ? Oh si, elle l’avait fait…

Et regarde où ça t’a mené… Tu n’as besoin de personne, car tous sont les mêmes. Accorde-lui ta confiance et tu finiras plus seule encore lorsqu’elle décidera de te trahir. Tu m’as moi ; et tu as ta vengeance. Ne va donc pas t’encombrer de relations inutiles qui nuiront à notre plan.


La froideur calculatrice de Songe-Écarlate menaça d’engloutir le cœur de Kathel dans l’océan d’indifférence dans lequel elle se noyait si souvent ; mais ses larmes incontrôlables balayèrent toutes ses idées vengeresses, juste l’espace d’un instant. Ce fut suffisant pour prendre le pas sur la terreur qui l’habitait à l’idée de ce qu’elle s’apprêtait à dire, et elle répondit finalement d’un faible murmure, entre deux sanglots :

- Je te l’accorde.

Elle était prête à prendre le risque.



KATHEL SONGE-ÉCARLATE ※ MODÉRATRICE RP
FLÈCHE VENGERESSE
Contenu sponsorisé
« »