PÉRIODE DE JEU

1ER AMARIAS AU 1ER JERARIAS 1050

Défi du roi, défi du mois

« Bouffonneries et traits d'esprit, que vos récits en soient sertis. »

1 fois par sujet rp : une situation comique, une blague ou un jeu de mot. Mauvaises plaisanteries perpétrées par ton personnage, quiproquo, contrepèterie... sois inventif !




Dessyr

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 02/04/2018
57 02/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 2 Avr - 22:40



Dessyr

La vie est une bougie dans le vent.


Âge apparent ※ La trentaine.
Taille ※ 1m84.
Poids ※ 77 kg.
Famille ※ Une demoiselle qu'il considère comme sa petite sœur, et qui a malheureusement rejoint les détrousseurs.
Métier ou poste ※ Sentinelle du Pacte d'Orindyü.
Date d'arrivée ※ Le 1er Solinas de l'an 1038.
Sur PRD un peu par hasard il faut l'avouer. Je suis excessivement fan du graphisme et de l'univers dépeint et imaginé ici. Bravo & merci du coup, de nous permettre de faire vivre un personnage dans cette Caverne bien mystérieuse ! :D


Psychologie ※ Sous ton apparente froideur, ce côté dominateur et inflexible dont tu aimes faire l'étalage, Dessyr, tu es un homme bien difficile à cerner. Certes, tu ne mâches pas tes mots. Certes, il suffit que tu te sois levé du mauvais pied, et tu te montres terriblement acerbe. D'une prime raideur détestable, tu sembles prendre ta fonction de Sentinelle comme un prétexte pour assombrir le tableau que tu représentes. Mais il y a plus que cela. Il y a toujours plus. On le pressent, parfois, qu'il suffirait de gratter juste un peu cette couche de rouille que constitue ton être, pour découvrir d'autres facettes de toi, plus douces. La preuve en est, que ce soit instinctivement ou non, il n'est pas rare que l'on se tourne naturellement vers toi lorsqu'un problème épineux se pose, que l'on chercher à trouver un refuge. Tu n'es pas le genre d'homme à tourner le dos à quelqu'un dans le besoin, bien au contraire.

Dans le fond, t'es un peu comme un vieil arbre solide dont le cœur, bien que brut, camoufle d'innombrables cicatrices ainsi qu'une certaine beauté. Le problème étant que rare sont ceux à être parvenu à les distinguer, jusqu'alors, ces fameux bons côtés... Car tu n'as que faire d'être jugé comme quelqu'un de taciturne et peu avenant, tu ne cherches pas à plaire. Peu te chaux également, d'être considéré comme une brute. Tu préfères que l'on te redoute que l'inverse. Cela te donne l'illusion d'être à l'abri, quand bien même c'est faux. Tant que personne ne vient se mettre en travers de ton chemin, tente de perturber ton calme intérieur si fragile et difficile à conserver, tu te dis que ça ira. Mais t'as beau tenter de te maîtriser de toute ton âme, Dessyr, en réalité, une flamme bleue couve en toi. Une flamme brûlante, qui irradie sans cesse et qu'il te faut combattre, de crainte de ne la voir tout calciner. C'est ce qui fait de toi un être dangereux, quelque part, cette impulsivité étouffée, camouflée sous ton masque impénétrable. Qu'importe que ce soit doux ou véhément. Tu abrites celle-ci en ton sein et tu n'en es que trop conscient. Peut-être est-ce la raison pour laquelle tu te méfies constamment de toi comme des autres, maintenant. Tu as cette crainte de voir jaillir une étincelle, sans que tu n'y fasse attention, et que celle-ci embrase tout : Ton corps, ton cœur, ta raison...

Avoir le contrôle, ça te rassure. Que ce soit vis-à-vis de tes émotions ou de tes actes, ta vie, de celle des autres aussi... quitte à étouffer tes proches et ceux qui gravitent trop près de toi, devenir très collant... tu ne peux faire autrement. Non. Tu ne sais faire autrement. Mais au fond, tu es simplement toi. Un gars sans trop de prétentions, qui sait se contenter du peu qu'on lui donne. D'aucuns savent, en revanche, que tu n'es pas homme de qui l'on peut se jouer impunément, car tu ne crains pas de riposter...

Apparence ※ Tu es un homme rude, Dessyr, sévère. Le genre qui n’apparaît pas comme facilement abordable, que l'on préfère observer de loin, sans oser approcher. Malgré ce charisme indéniable qui est tien, ce halo magnétique qui émane de toi... ta mine sombre et patibulaire fait passer à plus d'un l'envie de venir plaisanter en ta compagnie. Peut-être que tu pourrais mordre, qui sait ? C'est en tout cas l'impression que tu traînes dans ton sillage, délaisses dans le cœur des gens. Surtout avec cette démarche que tu as, fière, arrogante et dangereuse. En as-tu conscience ? Sais-tu que tu pourrais pourfendre quelqu'un juste en lui lançant l'un de ces regards impitoyable que tu as, souvent ? Pourtant, tu as de si beaux sourires... pourquoi ne les laisses-tu point fleurir à leur guise... ?

Ton corps a été forgé par ces années d’entraînement rude, à manier les armes. T'as les mains caleuses, les épaules larges et la carrure athlétique. Tes iris sont profondément incrustés dans leur orbite et possèdent la couleur de l'acier pâle, piqué d'ambre. Ton port de tête altier et tes mâchoires volontaires, couvertes de chaume, sont de ceux qui ne ploient pas aisément. Et que dire de ta peau marmoréenne, où se parent les vestiges de tes combats passés ? Des cicatrices, t'en a des tas, une multitude. Plus ou moins fines, elles viennent même barrer les méplats de ton faciès viril, là, sur ton arcade sourcilière, l'arête de ton nez, tes lèvres... Le problème étant que pour certaines, tu ne possèdes pas l'once d'un souvenir. Tu sais qu'elles étaient là avant, tout comme ces tatouages qui encrent tes avant-bras, ton dos et tes chevilles. D'où te viennent-ils, hein ? La question demeure. Aucune réminiscence, seulement une certitude : celle qu'ils ne disparaîtront jamais...

Ses tatouages:
 

Astre-Rugissant — Effrayant, il a de nombreuses caractéristiques physiques empruntées au lion. Cependant, ses pattes, plus élancées et plus fines, se finissent de serres acérées (aperçu). Habillé tantôt de poils dorés, tantôt de plumes saphir, les astres semblent danser sur sa robe majestueuse. Cette créature est noble, extrêmement dévouée aux siens et capable de grands sacrifices pour les causes qui lui semblent justes. Mais dans cette course à l'abnégation, elle a tendance à s'oublier, à se négliger, faisant toujours passer le bien commun avant le sien. Elle a un sang-froid à toute épreuve, et elle dégage une aura quasi mystique où se mêle crainte et respect.

1 Ϟ Que pense-t-il de Bergamote ? Du Roi aux mille visages ? De Papy Luciole ?

Dessyr n'a jusque là jamais vraiment cherché à se forger un avis sur eux... Il n'a pas le temps de s'en préoccuper, pas l'envie, non plus. Néanmoins... si on lui posait la question, peut-être répondrait-il que Bergamote incarne à ses yeux l'énigme la plus obscure et dérangeante de la Caverne. Que le Roi aux Milles Visages est une figure aussi trouble qu'absente de son cœur et de son quotidien...

Quant à Papy Luciole... oui, peut-être est-il celui qui attise à ce jour le plus l'intérêt de Dessyr. À cause des cauchemars, de la vie qu'il a mené. Quelque chose dans les histoires qui se racontent à son sujet lui donne de quoi réfléchir. Surtout depuis quelques mois...

2 Ϟ Que pense-t-il des détrousseurs ? Sont-ils à ses yeux des malfrats ?

Les détrousseurs... Depuis le départ, depuis son éveil et son intégration dans l'ordre, on lui a imposé l'idée de ne les considérer que telle une menace latente, parée à semer la discorde et briser des vies. Mais ne sont-ils vraiment que des parasites bons à occire ? Des rebelles sans foi ni loi ? En réalité, depuis quelques temps maintenant, avec le départ de Daëva, Dessyr tend à réviser son jugement. Il n'a jamais donné de chance à ces gens, jamais même effleuré l'idée de leur accorder le bénéfice du doute. Et pourquoi l'aurait-il fait, alors qu'il ne faisait qu'obéir aux ordres ? Faire ce qui semblait juste ? Logique ? Aujourd'hui il ne sait plus. Dans le fond... ne sont-ils pas qu'un ensemble d'êtres jadis chers au cœur de quelques Mondoriens... ? Comme Daëva ? Dessyr à beaucoup d'interrogations, peut-être ont-ils les réponses... ? Sinon, comment expliquer qu'autant des siens n'aient prit le risque de subir la malédiction ?

3 Ϟ Sa situation lui convient-elle ? Qu'en est-il de son amnésie ? Souhaite-t-il, un jour, regagner l'au-dehors ?

Plus le temps passe, et plus Dessyr se perd dans les méandres de ses ressentiments. Il doute. Il a l'impression d'avoir perdu son objectif de vue, de courir après les spectres d'une autre vie. Protéger le Mont d'or et faire correctement ce que l'on attend de lui ne lui suffit plus. Si encore on l'avait affecté à la patrouille de jour, celle qui surveille l'extérieur, alors peut-être qu'il aurait mieux vécu sa situation... ? La vérité, c'est que ce trou noir et béant dans son existence est tel un fardeau de plus en plus pesant. Et ce fardeau porte un nom : amnésie... Oh, cette dernière à beau être ce qu'elle est, de ses limbes à la noirceur impénétrable se hisse une culpabilité inexplicable et inextinguible... Aurait-il commit quelques actes odieux par le passé ? Des questions vont et viennent dans l'esprit de Dessyr, sans qu'aucune réponse ne lui soit offerte... D'où vient-il ? Qu'y a-t-il au-delà de la Caverne ? Pourquoi tous ces secrets, ces interdits ? Qu'est-ce qui est vrai ? Faux ? Pourquoi aucun enfant ne voit le jour ici-bas ? Et lui... Pourquoi a-t-il ces tatouages et toutes ces cicatrices... ? Qui était-il avant ? Pourquoi fait-il ces violents cauchemars sans images, qui le laissent pantelant de sueur et désemparé à l'aube de ses éveils... ? Un sentiment oppressant subsiste, s'étale et enlise son être entier... il le sent, que la situation ne lui convient plus... Il le sent, et pourtant, il ne sait que faire...

4 Ϟ Quels projets réserves-tu pour ce personnage ? Quels projets sont les siens ?

Dessyr est un homme qui a besoin d'éléments tangibles et crédibles auxquels se raccrocher. Il peut être un roc, si tant est que les fondations demeurent solides. Malheureusement, à l'heure actuelle, ses repères volent peu à peu en éclat. Sa loyauté est telle une flamme qui vacille dans le vent, il se remet rudement en question. Dans son esprit germe des idées qui à elles seules lui vaudraient à coup sûr l'exil. Ce n'est pas tant qu'il guette une occasion de trahir les siens... c'est juste... que tout lui apparaît comme incertain, maintenant, faussé. Ses cauchemars y sont sans doute pour quelque chose... de même que le départ de sa sœur de cœur, Daëva.

L'homme est tant plongé dans le chaos de ses propres doutes, qu'il caresse même secrètement l'idée d'entrer en contact avec des détrousseurs pour obtenir des réponses. Cela serait-il possible, seulement ? Cela le ferait-il passer pour un traître... ? Peut-être est-ce déjà le cas ? Entre son sens exacerbé du devoir et ses appels sombres du cœur, une chose est sûre, son avenir est voilé d'un linceul bien opaque. Peut-être perdra-t-il sa lumière, au bout du compte... ou peut-être pas...

5 Ϟ Quel impact a la créature spirituelle sur lui ? Que pense-t-il de cette forme ?

S'il fut tout d'abord ébranlé par la prime manifestation de sa créature spirituelle -voire même réticent face à ce qu'elle véhiculait de trop persistant- Dessyr montra rapidement pour cette forme une affection particulière. Au début, il chercha à combattre ce qu'elle éveillait en lui. Puis il l'admira pour son assurance, pour cette capacité qu'elle semblait avoir, de se jeter corps et âme dans une cause, faire don de soi sans éprouver le moindre doute. Inconsciemment ou non, en grandissant, le jeune homme se raccrocha à cet exemple de force et de noblesse, il calqua sur elle sa prestance prédatrice, ce sent du devoir, ce dévouement... devenant sans le vouloir parfois bien trop écrasant envers les autres.

Parfois, il arrive que Dessyr se lève avec l'impression que rien ne pourrait l'atteindre, qu'il pourrait déplacer des montagnes, tout endurer pour ceux qui lui sont chers. Mais qui sait s'il ne s'agit pas simplement là d'une illusion... ? L'influence de cette créature lui fait maintenir un cap, mais pour autant, le chemin emprunté est-il le bon ? Et si, à force d'avancer tête baissée, tout droit, sans jamais se soucier des conséquences, il finissait par basculer dans un abysse de discorde... ?

Ces élans couplés à son éducation au sein de l'Ordre, firent que, quelque part, Dessyr s'oublia lui-même. Il devint peu à peu aveugle à sa propre volonté, notamment pour faire passer celle de Daëva avant la sienne. C'est probablement ce qui le pousse à tout remettre en question aujourd'hui. Comme s'il s'éveillait à ses propres désirs, qu'il cherchait à caresser une véritable cause à défendre, qu'on ne lui aurait pas imposée.

Astre-Rugissant est donc un allié à double-tranchant. Son sang-froid aide l'homme à conserver ce qu'il a peur de voir exploser en lui. Mais désormais, quand l'incertitude étale son ombre trop pesante sur le cœur de la Sentinelle, une pointe de culpabilité s'éveille. Il est devenu méfiant, même envers cette part de lui-même...

Biographie et autres éléments ※
Il arriva un matin de Solinas, jeune homme fier mais déboussolé, hagard de contempler cette caverne pour la toute première fois de sa vie. Il ne savait que son nom. Rien d'autre. Il ne savait rien. Il était comme un nouveau né ouvrant les yeux sur le monde, tout en étant pourtant déjà presque adulte. Une multitude de sentiment contradictoires ricochaient, créaient des échos d'une violence inouï en lui, ceux-là même qui le hantent encore aujourd'hui. De son éveil naquit une vive méfiance. Celle-ci enroba ses sens, tandis que son instinct de s'arroger une place en ce monde ne s'embrasait lui aussi en son sein... tout aussi fort que le reste.

Il vécut seul jusqu'à ce qu'on lui donne sa chance ; que ses capacités ne lui valent le prestige d'intégrer la confrérie, qui allait enfin donner un but à son existence. Mais était-ce étrange, de posséder une aisance quasi-innée au maniement des armes ? Sans même posséder le souvenir de les avoir jamais maniées ? Le fait ne le troubla guère jusqu'à ce qu'il rencontre Daëva, quelques années plus tard. Elle aussi, était une élève de l'Ordre. Plus jeune que lui mais excessivement douée dans l'art du recèlement. Ce n'était qu'un jeu, au début. Des questionnements lancés au détours des couloirs, pour s'amuser, sans que jamais aucune réponse ne viennent à poindre au bord des lèvres.

Cela marqua le début des cauchemars pour Dessyr...

Puis le temps passa. Daëva toujours aussi proche, comme une sœur, une amie, à murmurer des mots doux, des mots mielleux. Elle gagna le cœur de l'homme sans qu'il ne s'en avise, s'assura son indéfectible loyauté. Elle se prédestinait à devenir Exploratrice tout comme Dessyr. Mais étrangement, celui-ci finit par se laisser convaincre qu'il serait mieux comme Sentinelle. Car si Daëva avait la ruse et les ressources nécessaires à l'exploration, lui, il avait la force brute et le caractère âpre de ces vulgaires hommes d'armes. Cette période était un peu particulière... il devait emmagasiner tellement de connaissances... il ne savait pas trop si c'était ce qu'il voulait vraiment. Il fit pourtant en sorte que sa route le mène sur cette voie...

***

Après des années d’entraînement acharnés, le jeune homme fut affecté à la tour Est et aux patrouilles de nuit. Il devait avoir vingt-cinq ou vingt-six ans, environ. C'était ainsi. Il veillerait donc à ce que l'ordre soit maintenu entre les murs protecteurs du village. Il protégerait les Mondoriens d'eux-mêmes et les garderaient du moindre mal. Et si ce n'était pas là sa prime volonté, vu la secrète espérance qu'il avait de pouvoir s'enfoncer dans les ombres de l'extérieur, et ainsi croiser Daëva ; en tant que soldat discipliné, l'homme se plia au bon vouloir de l’œil du Flambeau. Ses quartiers établis, sa vie en tant que Sentinelle pu réellement commencer... Daëva était fière de lui, avait-il besoin d'autre chose ? Il allait sûrement pouvoir s'épanouir. Du moins le pensait-il fermement. Mais en réalité, une nouvelle routine s'instaura pour remplacer la précédente... et dans celle-ci, la jeune fille n'avait guère sa place. À croire qu'elle avait tout calculé ? Elle s'évapora peu à peu de sa vie, au point de créer un manque, mais jamais de se faire oublier.

Et les mois s'écoulèrent, ne laissant peu à peu à Dessyr, qu'un arrière goût d'insatisfaction grandissant sur la langue...  

***

« DAËVA ! »

Un cri dans la nuit, suivit du fracas d'un objet qui tombe et se brise.

Elle est partie...

La pensée honnie s'enracine tandis que Dessyr se redresse sur sa couche. Il a le cœur aux bords des lèvres, le souffle haletant de celui qui vient de vivre une indicible angoisse. Plusieurs gouttelettes dévalent le long de ses mâchoires saillantes. Oui, elle est partie... depuis plus d'un mois... elle n'est plus là. Et depuis ce jour, les rêves ne cessent de revenir le hanter davantage, toujours plus vivaces et cruellement difformes, incompréhensibles. Au réveil, il ne lui reste alors plus qu'une impression affreuse, du flou, le néant. La colère...

Dans l'obscurité, une voix masculine tire l'homme de ses pensées troublées.

« Gnnh... encore un cauchemar, Dessyr... ? Rendors-toi ou tu vas avoir envie de casser des mâchoires, demain... »


Pas de réponses. Quelle importance... ? Un nouveau jour viendra à se lever, oui, et avec lui, de nouvelles interrogations ; de nouvelles craintes à tenir loin de l'esprit, pour garder le contrôle.

Comme s'il avait pu faire quoique ce soit pour l'empêcher de rejoindre ces vils Détrousseurs, Dessyr culpabilise. Est-elle en sûreté ? S'en sortira-t-elle, toute seule ? Quelqu'un prendra soin d'elle, là-bas ? À quoi sert de protéger les Mondoriens d'eux-mêmes ? Il n'est plus qu'un loup tournant, encore et encore, dans cette cage dorée, condamné à surveiller des moutons...



avatar
Varagwynn
« Fondatrice »

Messages : 195
Date d'inscription : 26/05/2017
195 26/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 2 Avr - 22:53

Bonjour et bienvenue sur le forum Dessyr ! :pirat:

Eh bien, il semblerait que la publicité sur PRD porte ses fruits, ça fait plaisir ! (Et merci à vous d'inscrire vos personnages dans cet univers, ça le fait vivre !)

Je suis intriguée par sa "sœur" détrousseuse, tout comme du caractère dépeint (j'ai appris d'ailleurs quelques mots, comme "marmoréen", je te remercie) ! Ta plume est des plus agréables et j'ai grande hâte de découvrir la suite de cette fiche. :ooh:

Bon courage pour la rédaction et à tout bientôt !



VARAGWYNN ※ Fondatrice
En cas de question ou problème, n'hésite pas à me MP ou à poster ici !
avatar
Elaobë Bec-Sombre
« Poignard tranchant d'or & de joyaux »

Messages : 62
Date d'inscription : 01/04/2018
62 01/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 3 Avr - 7:43

Bienvenue !

Une nouvelle sentinelle, chouette alors :D
En tout cas, ce qui se dessine à travers la description physique me donne vraiment envie d'en savoir plus. J'ai hâte de pouvoir lire la suite !



« Je ne veux pas gagner ma vie, je l'ai. »
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 20/03/2018
43 20/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 3 Avr - 9:15

Hello :D
Bienvenu à toi dans la caverne ! Hâte d'en savoir plus sur ton personnage ^^



Signature à Venir
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 02/04/2018
57 02/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 3 Avr - 11:27

Merci pour votre accueil, vous êtes adorables ! Je tente de terminer tout ça dans la journée :=>:
avatar
Kathel Songe-Écarlate
« Modératrice rp »

Messages : 60
Date d'inscription : 23/03/2018
60 23/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 3 Avr - 14:20

La bienvenue à toi !
Au plaisir de lire ta fiche :ola:



KATHEL SONGE-ÉCARLATE ※ MODÉRATRICE RP
FLÈCHE VENGERESSE
avatar
Estrid
« »

Messages : 57
Date d'inscription : 08/03/2018
57 08/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 3 Avr - 18:49

Bievenuuue, beau ténébreux :heart:

Ok je sors.
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 02/04/2018
57 02/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 3 Avr - 19:50

Merci beaucoup ! :hi: Ça avance, tout doucement.
avatar
Yanelle Reflet-Opalin
« Modératrice fiche »

Messages : 92
Date d'inscription : 07/03/2018
92 07/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 4 Avr - 10:22

Bienvenuuuue Dessyr !  :**:
Je dois dire que ta plume est très agréable, et passer d'une narration à la deuxième personne à une autre à la troisième ne m'a bizarrement pas gênée. Il ressort une profondeur drôlement tangible de ton personnage, et outre le fait que j'aime les personnages un peu torturé et "sur le fil", je pense vraiment que tu auras matière à faire des RP intéressants !

Tout est cohérent. Alors voici ta créature, j'espère qu'elle te plaira et t'inspirera  :happy: Je m'en vais te renommer de ce pas, en attendant que tu finalise ta fiche !

Astre-Rugissant — Effrayant, il a de nombreuses caractéristiques physiques empruntées au lion. Cependant, ses pattes, plus élancées et plus fines, se finissent de serres acérées (aperçu). Habillé tantôt de poils dorés, tantôt de plumes saphir, les astres semblent danser sur sa robe majestueuse. Cette créature est noble, extrêmement dévouée aux siens et capable de grands sacrifices pour les causes qui lui semblent justes. Mais dans cette course à l'abnégation, elle a tendance à s'oublier, à se négliger, faisant toujours passer le bien commun avant le sien. Elle a un sang-froid à toute épreuve, et elle dégage une aura quasi mystique où se mêle crainte et respect.





avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 02/04/2018
57 02/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 4 Avr - 14:40

Merci Yanelle ! Ce que tu dis me touche. :=>:

Oups, effectivement je me suis emmêlé les pinceaux avec cette histoire de patrouille, c'est corrigé ! La partie sur la créature spirituelle est remplie elle aussi. (Sache que je trouve cette créature vraiment superbe d'ailleurs, wow, j'aime beaucoup son caractère, ce qui émane d'elle. Et son nom, bon sang, SON NOM.) *se racle la gorge et se reprend*

Bref, merci :pls:
avatar
Yanelle Reflet-Opalin
« Modératrice fiche »

Messages : 92
Date d'inscription : 07/03/2018
92 07/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 4 Avr - 19:42

Te voici validée, petite luciole !
Tu me vois vraiment ravie de susciter l'enthousiasme chez toi avec Astre-Rugissant :**: On fait notre maximum pour du sur-mesure adapté, c'est cool de faire mouche.
La dernière question est bien traitée, raccord à tout le reste, alors je ne vois pas de raison de te faire patienter plus longtemps ! Je m'en vais t'ajouter ta couleur, tes illuminations, et tout et tout. Au plaisir de te relire camarade et je te souhaite un bon jeu parmi nous :happy:

*             *             *

Levons nos verres en ton honneur, te voici des nôtres ! Nous te souhaitons - de fait - officiellement la bienvenue sur LCAL. Tu possèdes désormais la couleur des villageois, félicitations ! Tu reçois 200 illuminations, dépense-les soigneusement.

Si tu le souhaites, tu peux ouvrir ton journal de bord pour y consigner tes futures rencontres et éventuels récits. Les détrousseurs souhaitant monter leur équipage devront poster une autre fiche de présentation dans cette section (tous les détails s'y trouvent).

Sens-tu cet air de liberté ? Cette envie de rp ? Ouvre une recherche de partenaire de jeu ! De joyeux lurons te rejoindront peut-être, sillonnant les tavernes et les chemins escarpés.

Enfin, n'oublie pas de rejoindre le discord communautaire. Il remplace la ChatBox, et te permettra d'échanger plus aisément avec les autres.  

En cas de question ou problème quelconque, n'hésite pas à contacter le staff ou à poster dans cette section.

Belle journée à toi, que ta lumière brûle à jamais.





Contenu sponsorisé
« »